Road-trip en van sur la côte est de l’Australie

J’ai toujours rêvé de faire un voyage en van… c’est chose faite ! Ma sœur est venue me rendre visite et nous avons eu un peu plus de 3 semaines pour explorer la côte est de l’Australie.

Comment préparer son voyage ?

Avant de partir en voyage, j’achète toujours un guide, bien souvent le Guide du routard qui est, je trouve, intuitif et très pratique pour trouver restaurants et logements avec un bon rapport qualité/prix. Je le lis avant de partir pour avoir une idée des endroits à visiter et combien de jours y rester sans pour autant tout planifier. Je parcoure également beaucoup de blogs à la recherches d’endroits insolites et de bons plans.

Les étapes

Cairns
Josephine Falls
Mission Beach
Townsville + Magnetic Island
Airlie Beach + Whitsundays Islands
Agnes Water + Lady Musgrave Island
Noosa
Byron Bay
Brisbane
Sydney (avion)
Melbourne (avion)

Itinéraire van
Le voyage en van

Pour la location du van, nous avons comparé plusieurs compagnies. Nous avons choisi spaceships qui était la compagnie la moins chère. Et nous avons pu louer le van à Cairns et le rendre à Brisbane. Je recommande cette compagnie, le van était très bien équipé et lit très confortable.

Quant à la période à laquelle nous sommes parties, je pense pas que ça soit la meilleure pour un voyage en van. En effet, nous sommes parties de la mi-février à la mi-mars, c’est l’été en Australie. Nous avons commencé par Cairns, dans le nord du Queensland où le climat est très chaud et humide. Les premières nuits dans le van ont été assez dures. Pour autant, je ne regrette pas du tout d’avoir fait ce voyage en van ! On a pu découvrir des endroits supers et dormir à deux pas de la plage à petit prix.

DSC06038

Les applis qui sauvent la vie…

-L’appli Wikicamps nous a beaucoup aidé pendant notre voyage en van. Cette appli est payante (5 dollars) mais nous a permis de trouver où dormir que ce soit des parkings gratuits, des campings ou des auberges. Elle indique également les équipements disponibles (douches, WC, etc).

-Maps.me est un GPS qui marche hors-ligne, pas d’internet pour l’utiliser. Il suffit juste de télécharger la carte en WIFI avant de partir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Byron Bay et son ambiance hippie

Nous arrivons à la dernière étape de notre road-trip avec le van. Nous avons décidé de descendre un peu plus bas que Brisbane pour pouvoir découvrir Byron Bay qui est, à mon sens, un endroit incontournable à faire sur la côte est.

Une ambiance hippie

L’ambiance de cette ville se ressent dès le début. Des jeunes comme des plus âgés arborent un look hippie. La ville ne possède pas de grands immeubles ou de feux tricolore pour la circulation, ici c’est à la cool. Et pour autant, on y retrouve les magasins les plus populaires. Le soir, on appréciera commander un fish and chips et le manger sur l’herbe ou sur la plage avec de la musique en fond sonore.

DSC06009

IMG_7144

Il y a une balade sympa à faire qui mène jusqu’au phare de Byron Bay, le point le plus à l’est de l’Australie. En longeant le phare, nous avons aperçu des dauphins.

IMG_7134

IMG_7136

Où dormir ?

Lest campings sont assez chers à Byron Bay mais comme ce sont nos dernières nuits avant de rendre le van nous nous prenons pas la tête. Nous dormons au camping Glen Villa Resort pour 45 dollars la nuit, ce qui est très cher surtout lorsque nous comparons à notre dernier camping adoré. Dans ce camping, beaucoup de règles : pas le droit aux chiens, ni d’étendre son linge sur un fil entre deux arbres (nous nous ferons reprendre pour ça) et il faut obligatoirement se garer en marche-arrière sur les emplacements. Néanmoins, le camping est très propre et calme.

Nous sommes tristes de quitter notre cher van mais à la fois contente car certaines de nos affaires commencent à sentir mauvais à force d’être portées ou de mal sécher. Puis ça n’est pas la fin de notre voyage, puisque nous partons ensuite pour 5 jours entre Sydney et Melbourne.

Noosa, son parc national et aucun endroit où dormir

Entre Agnes Water et Noosa, nous avons pu voir beaucoup de kangourous sur le bord de la route, sûrement car il était tôt mais aussi des moutons, des vaches et même un chameau.

C’est une petite ville assez bobo avec pas mal de petits magasins et restaurants. Les prix sont assez élevés. La plage principale est située dans le centre. C’est la deuxième fois que je vais à Noosa et j’adore cette ville notamment pour son parc national. Je trouve ça super de marcher le long de la mer et pouvoir, quand la marée le permet, descendre et se baigner dans une crique, se remettre à marcher et se baigner encore une fois dans une autre crique. Le paysage est très beau le long de cette côte.

IMG_6784

IMG_6786

IMG_7128

Où dormir ?

Sur ce point là, je n’en sais rien… Nous n’avons trouvé aucun endroit où dormir, tout était complet. Nous avons fini par garer le van dans une rue espérant ne pas se faire réveiller par les rangers.

Pour changer de cette ambiance bobo chic, nous prenons la direction de Byron Bay !

Agnes Water et Lady Musgrave, l’île aux oiseaux

Agnes Water est une charmante petite ville où il n’y a rien à faire mise à part profiter de la plage. Cette étape a été pour nous signe de tranquilité et de farniente.

La route entre Airlie Beach et Agnes Water est longue, nous avons donc coupé la route en deux et dormi sur le parking d’une station essence. L’avantage c’est que la nuit ne nous a rien coûté. Nous nous réveillons tôt le matin pour reprendre la route et arrivons dans la matinée à Agnes Water.

Où dormir ?

C’est à Agnes Water que nous trouverons notre camping préféré : le Workman’s Beach Camp. Il possède un accès direct à une petite plage très jolie ET déserte, voilà la raison pourquoi nous avons adoré ce camping ! Au niveau des équipements, des toilettes et pour les lavabos et la douche, c’est en extérieur. Pour payer, il faut attendre le passage du ranger. Celui-ci passe le matin ou le soir et le prix d’une nuit est de 9 dollars par emplacement. Nous y resterons 3 nuits et profiterons de la plage.

IMG_7103

Excursion sur Lady Musgrave Island

Durant un voyage, il arrive qu’il y ait des « ratés », je dirais que cette excursion en est un. Nous avions réservé une excursion d’une journée avec 1770reef pour 190 dollars. La journée n’a pas été à la hauteur de nos attentes. Pour commencer, les conditions météorologiques n’étaient pas bonnes, beaucoup de vent et de très grosses vagues. Je n’ai jamais eu le mal de mer, je suis même plutôt à l’aise dans un bateau mais cette fois là, j’ai été malade tout le long de la traversée qui a duré 1h30. Et je n’étais pas la seule, beaucoup d’autres personnes ont été malades. Une fois arrivée à côté de l’île, nous partons pour 1h de snorkelling autour de la barrière de corail. Le courant était très fort ce qui fait que les fonds marins étaient remués, ce n’était donc pas aussi joli que ça devait l’être. Ensuite, une balade sur l’île est organisée. Elle n’est pas habitée mise à part par des oiseaux, il y est recensée plus de 10 000 espèces différentes. Nous pensions avoir le temps de se poser tranquillement sur l’île mais ce n’est pas prévu dans le programme. L’île est tout de même très jolie.

DSC05968

DSC05969

DSC05974

Au retour, nous nous mettons dehors à l’arrière du bateau, il y a moins de vagues et les sensations sont meilleures à l’air libre. En résumé, nous sommes déçues quand nous faisons la comparaison qualité/prix. En effet, nous trouvons l’excursion un peu cher pour ce que nous avons vu. Nous pensions voir des tortues et des raies comme il l’était indiqué sur leur site mais rien de tout ça.

La fin de notre road-trip en van approche et la prochaine étape est Noosa.

Airlie Beach, Withsundays et sable blanc

Airlie Beach

Après plusieurs heures de route à voir des champs à perte de vue, nous arrivons enfin à Airlie Beach. Et ça fait du bien de voir un peu de vie ! Cette petite ville est super sympa, pas mal de magasins, des restaurants et un lagoon. 

Excursion aux Whitsundays

Depuis le début de notre road trip, nous attendions avec impatience cette journée sur les Whitsundays. En effet, nous avions réservé à l’avance une excursion avec Ocean Rafting pour 160 dollars. La matin, une navette vient nous chercher devant l’auberge. Une fois arrivée au port, on nous conseille fortement de louer une combinaison (stinger suit) pour éviter de se faire piquer par ces petites méduses très dangereuses, les stingers. Nous sommes un peu énervées de devoir débourser encore 8 dollars alors que nous pensions avoir tout payer (excursion et lunch). Nous aurions aimé pouvoir payer lors de la réservation. Mais ce n’est pas grave, nous oublions vite ce petit désagrément. Nous commençons par une traversée en bateau jusqu’à Hill Inlet pour avoir une superbe vue sur les Whitsundays. Les couleurs sont à couper le souffle ! 

IMG_7056

IMG_7055

IMG_7071

La deuxième étape de la journée, 1h de snorkelling à voir des poissons et des coraux de toutes les couleurs. Là aussi, nous en prenons pleins les yeux ! Après avoir pris le lunch qui était plutôt satisfaisant, nous finissons la journée par se poser sur la magnifique Whitehaven Beach. Cette journée restera définitivement une des meilleures de notre road trip.

IMG_7075

Où dormir ?

Il n’est pas chose facile de trouver un camping de libre à Airlie Beach. Nous finissons par trouver une place au Base Backpackers pour 25 dollars. Au début, nous étions un peu réticentes car les avis donnés sur Wikicamps à propos de ce camping étaient très négatifs. Nous y sommes restées deux nuits et sommes ravis de ce camping.

IMG_7049

Prochaine étape : Agnes Water et Lady Musgrave Island

Townsville, Magnetic Island et les koalas

TOWNSVILLE

Townsville est une petite ville avec quelques magasins et un lagoon (en nettoyage lors de notre passage). En arrivant, nous nous baladons dans la ville et le long de la mer. Nous y restons qu’une nuit.

Où dormir ?

Cette fois, nous n’avons pas cherché bien longtemps. Nous décidons de dormir sur le parking de l’auberge Rambutan (25 dollars). C’est un peu cher mais nous pouvons profiter d’un belle piscine et de sanitaires tout près du van. Seulement, la cuisine est dans un mauvais état, les éviers sont tous bouchés et ce n’est pas très propre.

MAGNETIC ISLAND

Plutôt que de rester deux nuits à Townsville, nous décidons d’aller passer une nuit sur Magnetic Island.

Pour s’y rendre ?

Pour se rendre sur cette île, deux compagnies proposent le trajet en bateau : Fantasea et Sealink. Sur les conseils du Guide du routard, nous optons pour Fantasea qui est la moins cher (26 dollars A/R) avec une traversée un petit peu plus longue. Ensuite, pour se déplacer sur l’île, la meilleure option est le bus avec un ticket à la journée (7 dollars).

La marche aux koalas

Une fois nos sac posés à l’auberge, nous partons pour la marche du Fort, connue pour observer les koalas. Les premières centaines de mètres nous regardons sans cesse dans les arbres à la recherche de ces petites bêtes. Mais des personnes que nous croisons nous conseillent de plutôt regarder au sol, des flèches faites dans la terre par d’autres randonneurs indique la présence de koalas. Nous en verrons 5 au total dont une maman avec son bébé.

DSC05927

Horseshoe Bay

Le gérant de l’auberge nous a conseillé cette plage car c’est là que la vie de l’île se concentre : petits magasins, bars et restaurants. Le soir, nous mangeons dans un espèce de pub pas très cher en face la mer, très sympa.

Où dormir ?

Coutant trop cher d’aller en van sur l’île, nous dormons à l’auberge Cstay, 50 dollars pour une chambre double. L’auberge est calme et propre.

Prochaine étape ? Airlie Beach et les Whitsundays !

Josephine Falls et Mission Beach

Entre Cairns et Mission Beach, nous décidons de faire une halte aux Josephine Falls le temps d’une matinée.

Josephine Falls

Nous arrivons en fin de matinée, il n’y a pas grand monde. L’endroit est très joli et reposant. Nous pique-niquons sur un gros rocher. Les Josephine Falls sont connues pour leurs toboggans naturels. Lorsque nous décidons de nous y atteler, il se met à pleuvoir des trombes et l’eau est très froide ! Mais ce fut un très bon moment.

DSC05875

DSC05876

Sur la route

A quelques kilomètres de Mission Beach, nous voyons des panneaux, beaucoup de panneaux mettant en vigilance les conducteurs sur la présence possible de casoars, ces énormes oiseaux qui peuvent être dangereux. En effet, celui-ci possède des pattes avec des griffes tranchantes comme un poignard et pouvant aller jusqu’à 12cm. Nous ralentissons donc au vu de toutes ces mises en garde. Et là un casoar traverse juste devant le van, nous obligeant à nous arrêter en plein milieu de la route. Nous apprendrons par la suite que c’était un mâle du fait de sa « coque » sur la tête et que nous avons été chanceux d’en voir un car il en reste aujourd’hui qu’une quarantaine en Australie, situés dans le Nord du Queensland.

IMG_6995

Mission Beach

Lorsque nous arrivons à Mission Beach, c’est la fin de la saison en Australie donc la plupart des restaurants et commerces sont en congés annuels et il n’y a vraiment pas grand monde à se promener. Le calme qui y règne est à la fois agréable et angoissant.

Le deuxième jour, nous profitons de la plage (et de son filet), quasi-déserte pour se baigner et se reposer. 

IMG_7005

L’hôtel en face de la plage possède une piscine, nous commandons une boisson au bar pour pouvoir profiter de la piscine le reste de la journée.

IMG_7012

Où dormir ?

Pour la première nuit, nous trouvons un camping face à la mer, le Bali Hai Caravan pour 20 dollars. Nous sommes à quelques minutes en voiture de Mission Beach. Nous pensions pouvoir nous rafraîchir en nous baignant juste devant le camping. Seulement, il n’y a pas de filet anti-méduse, il est donc très déconseillé de s’y baigner.

Nous quittons le camping dans la nuit pour finir à l’hôtel car il fait une chaleur insoutenable dans le van. Nous avons passé les premières heures de la nuit à essayer de dormir mais en vain car nous n’arrêtions pas de transpirer…

Appréciant tout de même Mission Beach et ne voulant pas rester sur un échec, nous décidons d’y rester une deuxième nuit. Cette fois, nous dormons au Beachcomber Coconut Holiday Park (20 dollars). Nous avons un super emplacement, à 50 mètres de la mer et il fait moins chaud que la nuit précédente, sûrement du fait qu’il a plu toute la nuit. Le lendemain matin, nous nous réveillons avec une superbe vue sur la mer. Puis, il est temps de reprendre la route pour une nouvelle destination : Townsville.

DSC05916

DSC05914

Cairns : climat humide et forêt tropicale

C’est parti pour un peu plus de deux semaines de road trip en van avec ma sœur entre Cairns et Brisbane. Nous n’avons pas de temps à perdre, surtout quand on sait les kilomètres qui séparent chacune des villes. Notre premier stop : la ville de Cairns et sa forêt tropicale.

Forêt tropicale

Pour se rendre dans la forêt, le moyen le plus simple a été d’acheter nos tickets avec l’auberge. En effet, nous avons essayé par nos propres moyens de nous rendre au départ du Skyrail mais impossible de trouver le bus censé nous y amener. Une fois dedans, nous avons survolé la forêt et pu nous arrêter à plusieurs endroits pour pouvoir marcher et observer la végétation. C’est impressionnant tous ces arbres et plantes qui s’entremêlent. J’ai vu pour la première fois depuis que je suis en Australie des assez grosses araignées !

DSC05863

La ville de Cairns

Je ne saurais pas dire exactement pourquoi mais je n’ai pas spécialement accroché avec la ville de Cairns. Je dirais que je l’ai trouvé sans réel charme mise à part son lagoon qui est sympa. Il a fait très très chaud et humide à Cairns ce qui n’a pas arrangé mon ressenti sur la ville. Toute la journée, tu te sens moite. En triant mes photos, je me suis rendue compte que je n’ai même pas de photos de la ville… 

IMG_6992

Holloway Beach

Une fois le van récupéré, nous décidons d’aller sur une plage proche de Cairns, Holloway Beach. La baignade se fera dans un périmètre pour éviter toute rencontre avec des crocodiles ou des stingers, ces fameuses méduses minuscules mais très dangereuses. L’eau est bouillante, comme une impression de se baigner dans son bain.

IMG_6985

Où dormir ?

Pour les deux premières nuits, ça sera l’auberge YHA. Une fois arrivée à l’aéroport, l’auberge propose un transfert gratuit, il suffit juste de les prévenir par mail de l’heure d’arrivée du vol. L’auberge est très agréable avec piscine, grande cuisine et air conditionné dans les chambres doubles.

https://www.yha.com.au/hostels/qld/cairns-and-far-north-queensland/cairns-backpackers-hostel/
10% de réduction avec la carte membre YHA ($25 à l’année)

Pour la première nuit en van ça sera dodo sur le parking JJ’s backpackers (20 dollars). Il fait TRÈS chaud pendant la nuit. Va falloir s’habituer ! Demain direction Mission Beach.

Aux alentours de Brisbane : Stradbroke Island

L’île de Stadbroke Island se situe à environ 1h de Brisbane. J’y suis allée 3 fois en 3 mois et je compte bien y retourner. J’adore y aller parce qu’en une journée on peut y voir dauphin, koala, kangourou et tortues sans parler de toutes les espèces d’oiseaux. Et la tranquillité qui y règne est particulièrement appréciable, les plages sont désertes, surtout hors-saison.

  • Amity Point

Une plage pas tellement connue des touristes et pourtant elle a son intérêt : une plage quasi-déserte et des dauphins ! Du sable à perte de vue où l’on a plaisir à marcher en observant la mer à la recherche de dauphins et à enjamber les arbres tombés sur la plage à cause de l’érosion.

si1

Pour avoir une chance de voir les dauphins, il vaut mieux y aller le matin. L’après-midi, les jet-skis et bateaux affluent et les dauphins partent vers Moreton Island.

La baignade est fortement déconseillée en raison de la profondeur, très vite importante car des requins peuvent s’y trouver. Il faisait tellement chaud que je me suis autorisée à m’asseoir au bord de l’eau pour me rafraîchir mais je ne me suis pas aventurée plus loin.

Pour s’y rendre ?

À la sortie du ferry, prendre le bus direction Point Lookout. Au changement, descendre du bus pour prendre un mini-bus. Le chauffeur nous a gentiment proposé de nous déposer directement à la plage.

  • Point Lookout

L’endroit incontournable de l’île avec des plages, une belle balade et de quoi se restaurer. Un sentier est aménagé le long du littoral. En descendant les escaliers menant aux rochers, on a pu voir des tortues.

16473369_10212175069881679_7559498145455305665_nUne jolie crique accessible à marée basse

  • Dunwich

Avant de prendre notre ferry pour repartir, on a longé la côte du côté du cimetière, espérant voir des koalas. Après quelques minutes à regarder les eucalyptus, on a pu en voir un.

En continuant de marcher, nous trouvons un chemin à travers les arbres menant à une plage (encore une fois déserte).

14963151_10211276650141747_7954792600025092634_n

  • Adder’s rock

Avec une française rencontrée en Australie, on y a dormi 2 nuits en auberge de jeunesse car il n’y avait plus de place au camping. Un bon endroit pour profiter de la plage. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que ça n’a pas été les meilleures nuits de ma vie. Avec cette chaleur et un ventilateur pour une chambre de 6 lits, dur de s’endormir. Le point positif, c’est que je n’ai pas eu de mal à me lever à 4h du matin pour voir le lever du soleil, et oui ici il faut se lever tôt pour le voir !

15726237_10211813400320166_1028764170509358901_n

La plage est accessible à 200m de l’auberge. Elle est séparée par un gros rocher. Un bon spot pour se poser au moment où le soleil se couche.

https://www.yha.com.au/hostels/qld/brisbane-surrounds/stradbroke-island/
10% de réduction avec la carte membre YHA ($25 à l’année)

Comment y aller de Brisbane ?

Prendre le train jusqu’à Cleveland. Un bus gratuit effectue un transfert de la station de train jusqu’au bateau. Il se trouve à droite en sortant de la gare et passe 10min avant le départ des ferrys.

Une fois sur l’île, un bus dessert tous les endroits cités. Le ticket de bus est valable toute la journée (environ $10).

10 choses qui m’ont étonné en Australie

Lorsque j’arrive dans un nouveau pays, je ne peux pas m’empêcher de comparer et de remarquer ce qui est différent de la France, surtout au début. Cela fait maintenant 3 mois que je suis en Australie et certaines choses m’ont plus ou moins étonné.

1/ Les magpies

Les magpies, ces oiseaux noirs et blancs avec un bec bien pointu qui attaquent les cyclistes ! Et oui, en Australie, même les oiseaux sont dangereux. En arrivant ici, je me suis demandée pourquoi les gens portaient des casques de vélos avec des tiges noires en plastiques, leur donnant une drôle d’allure… J’ai maintenant la réponse : pour éviter de se faire attaquer par un magpie ! De septembre à novembre, la femelle couve son nid pendant que le mâle le protège et pour ça il n’hésite pas à foncer droit sur les cyclistes et parfois à leur crever les yeux.

2/ Les horaires et la prise des repas

Ils dînent tôt, vers 18h et il en est de même pour les soirées, elles commencent à la même heure. J’ai cette impression que les australiens vivent au rythme du soleil car celui-ci se couche très tôt.

Le repas ne dure jamais très longtemps et n’est pas forcément pris à plusieurs. Ils mangent un peu sur le pouce, quand ils ont le temps mais ce n’est vraiment pas une étape importante dans leur journée. Il est très rare que les australiens mangent une entrée ou même un dessert. Mais ils prennent souvent des « snacks » entre les repas, surtout les enfants.

3/ No through road

Les « no through road », ces panneaux auxquelles je ne faisait pas du tout attention, au début, en me baladant à vélo. Je ne sais pas si c’est comme ça partout en Australie mais où je suis (à côté de Brisbane), il y a énormément d’impasses dans les lotissements. Si bien que les premiers jours où je suis arrivée, je voulais absolument voir la mer qui était tout près mais à chaque fois je me retrouvais coincée par une impasse !

4/ Acheter son alcool dans un bottle shop

Si vous voulez acheter de l’alcool en Australie, il ne faut pas espérer en trouver dans les supermarchés ! Saut si vous avez de la chance de tomber sur les quelques supermarchés qui en vende en New South Wales. Sinon il faut se rendre dans un « Bottle Shop » où on vous demandera automatiquement une pièce d’identité.

5/ Respect des règles

Les australiens respectent les règles du moins deux que j’ai pu remarquer. Si le feu piéton est rouge mais qu’il n’y a pas de voiture à l’horizon, très peu vont se risquer à traverser. C’est d’ailleurs étrange car en tant que français, tu n’as qu’une envie, c’est de traverser ! Il en est de même pour le port du casque à vélo. Tout le monde en porte un. S’ils ne respectent pas ces règles, les amendes peuvent être élevées. Là est peut-être l’explication.

6/ Les sacs plastiques dans les supermarchés

Depuis plusieurs années maintenant, les supermarchés français ne distribuent plus de sachet plastique. En Australie, on en est pas encore là… Même pour un tout petit achat, on va vous mettre un sachet avec. Et parfois deux quand ce que vous venez d’acheter est un peu lourd.

7/ Le pays des chiens

Énormément de personnes se promènent avec leur chien. Les australiens semblent nombreux à avoir un chien et à le promener quotidiennement. Des plages sont réservées aux chiens et celles-ci sont très prisées durant le week-end. Sûrement parce que sur beaucoup de plages, les chiens sont interdits.

8/ La marche, un vrai sport 

Les gens marchent, pas seulement pour se balader mais pour se dépenser. J’ai tout le temps entendu dire que marcher permettait d’éliminer plus que courir, je crois que les australiens l’ont bien compris. Puis avec cette chaleur en été, il est dur de trouver la motivation pour faire un footing.

9/ Où sont les toilettes ?

Plusieurs fois dans des restaurants ou fast-foods, il m’est arrivé de ne pas trouver les toilettes. C’est parce que bien souvent ils sont à l’extérieur dans la rue ou dans le centre commercial. Néanmoins, ils sont, la plupart du temps, bien entretenus.

10/ Des « ramasseurs » de chariots

En Australie, lorsque l’on va faire ses courses, on peut, en partant, laisser son chariot à son emplacement de parking, quelqu’un viendra le ramasser et le ranger.